Bannière
Biographie

"Allemande par hasard..."

La chanteuse franco-allemande Marén Berg naît à Hanovre, dans une famille de médecins
où l'on écoute, chante et joue de la musique en amateur. Elle passe son enfance dans une
petite ville du Harz, à cinquante kilomètres de Göttingen où elle fait partie de plusieurs chorales.

       Quand elle a dix ans, la famille déménage pour s'installer à Berlin. Marén découvre avec un
égal ravissement les chansons de Brecht mais aussi son premier opéra « La flûte enchantée »,
les comédies musicales « My fair lady » et « Westside Story», les chansons de Bécaud… 
Elle commence à chanter au lycée  les chansons des Beatles, de Joan Baez, de Barbara
et Juliette Gréco en s'accompagnant à la guitare. Grand choc émotionnel le 13 août 1961 :
le mur de Berlin se dresse, menaçant, malgré Kennedy et son « Ich bin ein Berliner ».
 

 


"Européénne par conviction..."

       En 1988 paraît l'album « De passage» avec, entre autres, une très belle adaptation en
allemand d'"Est-ce ainsi que les hommes vivent?" pour laquelle une Marén médusée se voit
embrassée par Léo Ferré en personne. Les textes de Marén, mis en musique par Pierre Meige
et Gilles Langoureau, deviennent de plus en plus personnels.Elle est très concernée par le
racisme et son petit frère, le sexisme, par toutes sortes d'injustice et la liberté de l'individu
sans égoisme.
        En 1993 elle enregistre le CD « OuverTüre» , un titre en jeu de mot, "Türe" signifiant porte.
Bien entendu, il s'agit de le porte de Brandebourg qui s'ouvrit le 9 novembre 1989 sur une
nouvelle page dans l'histoire de l'Allemagne et de l'Europe.
       En 1998 paraît le CD «Harmonie»  avec  un très bel hommage à sa grand-mère
("Au bout de ses doigts") et une version originale du poème de Heinrich Heine "Die Loreley".  


     Investie dans son chant et dans ses mots, amoureuse du rythme et du mouvement,
Marén Berg fait partager au public son bonheur, son plaisir de chanter et son amour
à tous égards pour les gens de toutes nationalités. 
En 2002, elle reçoit en hommage à son talent d'artiste et d'ambassadrice chantante
la MEDAILLE D'HONNEUR de la Fédération des Associations Franco-Allemandes .

     Pour fêter à sa manière le 40ème anniversaire du Traité de l'Elysée, Marén Berg 
enregistre en janvier 2003 à l'Institut Goethe de Paris son double CD live 
« Un concert / Ein Konzert ». Il confirme aujourd'hui sa place spécifique dans la chanson.

     Mais elle ne s'arrête pas là: pour le 20ème anniversaire de la chute du Mur de Berlin,
la chanteuse devient comédienne avec la pièce "Mon Mur à moi/Die Mauer und ich",
créée le 9 novembre 2009 à la Maison de l'Europe de Paris.
Cette pièce sera suivie en
mars 2010 par la pièce
"RéNAZIstance".

     En 2011, Marén Berg rencontre le pianiste Pierre KELLNER qui a été pendant vingt
ans l'accompagnateur de Maxime Saury. Avec lui, Marén crée son nouveau spectacle
"Jazz-Swing & chansons".
 

  



         

         



 



Retour haut de page